Education-Formation

Chronique Culturelle

 

Sommaire

1. Je vous recommande

2. Une envie ciné ?

3. Festival en Normandie

4. Des idées de sortie : Pensez à reserver !

5. Une oeuvre dans notre belle région !

6. Les expos du moment

7. A Paris, des expos originales !

8. Retour sur les festivals : à réécouter !

 

 

 

Je vous recommande

  • Âme brisée, roman d’Akira Mizubayashi - Prix des libraires 2020

Les âmes brisées sont doubles. Celle du violon détruit par des militaires venus arrêter un père musicien. Celle du petit garçon qui voit son père partir à jamais.

Tokyo, 1938. Quatre musiciens amateurs passionnés de musique classique occidentale se réunissent régulièrement au Centre culturel pour répéter. Autour du Japonais Yu, professeur d'anglais, trois étudiants chinois, Yanfen, Cheng et Kang, restés au Japon, malgré la guerre dans laquelle la politique expansionniste de l'Empire est en train de plonger l'Asie. Un jour, la répétition est brutalement interrompue par l'irruption de soldats. Le violon de Yu est brisé par un militaire, le quatuor sino-japonais est embarqué, soupçonné de comploter contre le pays. Dissimulé dans une armoire, Rei, le fils de Yu, onze ans, a assisté à la scène. Il ne reverra jamais plus son père... L'enfant échappe à la violence des militaires grâce au lieutenant Kurokami qui, loin de le dénoncer lorsqu'il le découvre dans sa cachette, lui confie le violon détruit. Cet événement constitue pour Rei la blessure première qui marquera toute sa vie... Dans ce roman au charme délicat, Akira Mizubayashi explore la question du souvenir, du déracinement et du deuil impossible.

Mon avis : Un roman tout en délicatesse. Simplement bouleversant

  • Polar Cap canaille de Christophe Gavat, écrivain et commissaire de police.

Ancien du 36, désormais en poste à Marseille, Henri Saint-Donat est confronté à son premier « barbecue », règlement de comptes en vogue parmi les trafiquants de la cité phocéenne, qui consiste à enfermer un corps dans le coffre d’une voiture à laquelle on met le feu. Flanqué d’équipiers hauts en couleur, le commandant commence l’enquête, mais la piste de la guerre des gangs ne donne rien. Lorsque l’identité de la victime est confirmée, les choses prennent un nouveau tour : Henri a connu cette personne autrefois à Paris, et elle n’avait pas du tout le profil pour finir sa vie dans une voiture incendiée par des dealers marseillais…

Mon avis : Un  bon polar qui se lit d’une traite. Intrigue bien ficelée et  personnages de flics intéressants. Le livre devrait être adapté prochainement à l’écran par Olivier Marchal. Je l’attend avec impatience !

  • L’Anomalie d’Hervé Le Tellier – prix Goncourt 2020

Hervé le Tellier,  mathématicien de formation puis journaliste, écrivain et éditeur est l’auteur de nombreux romans, nouvelles et essais. En juin 2021, un évènement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New-York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et  néanmoins tueur à gage ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

Mon avis : Le livre d’Hervé Le Tellier, qui a reçu de nombreux prix dont le prix du Goncourt 2020 est étonnant, original, et décalé ! Il est à la fois un roman policier, roman d’espionnage, roman d’amour et roman aux lisières de la science-fiction.

 

Une envie ciné ?

  • BAC NORD réalisé par Cédric Jimenez, le réalisateur de la French avec Gilles Lellouche, François Civil, Karim Lecloux, Cyril lecomte, Adèle Exarchopoulos.

Résumé du film : 2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la BAC Nord, brigade de terrain, cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu'au jour où le système judiciaire se retourne contre eux.

Mon avis : Exellent film policier avec un rythme à couper le souffle, d’un grand réalisme, d’une belle esthétique et de très bons interprètes.

Le réalisateur : Cédric Jimenez

Cédric Jimenez, 45 ans, est réalisateur, producteur et scénariste  natif de Marseille.

Il a réalisé, entre autres, l’excellent film La French (2014) avec Jean Dujardin et Gilles Lelouche qui incarnent respectivement le Juge Pierre Michel et le parrain du milieu marseillais Gaëtan Zampa, pendant la French Connection à Marseille, dans les années 1970 et 1980

L’actualité de ce réalisateur est l’occasion de revoir ou de découvrir le film la French.

 

  • Un triomphe réalisé par Emmanuel Courcol avec Kad Merad, David Alaya et Lamine Cissoko

Le film est inspiré d’une histoire vraie, celle de Jan Jönson, un comédien suédois qui a monté la pièce « En attendant Godot » avec les détenus d’une prison de haute sécurité.

Mon avis : Une comédie touchante qui fait dans la nuance sans vision manichéenne des personnages.

Le réalisateur : Emmanuel Courcol

Emmanuel Courcol, 64 ans, est un acteur, réalisateur et scénariste français.

Quelques films notables en tant que scénariste : L’équipier, Welcome et Boomerang.

 

  • Le film au 7 césars Adieu les cons d’Albert Dupontel avec Albert Dupontel et Virginie Efira

Le film était sur le grand écran à la sortie du confinement, vous n’avez peut être pas eu le temps de le voir !

Résumé du film : Lorsque Suze Trappet, coiffeuse apprend qu'elle est sérieusement malade, elle décide de partir à la recherche de l'enfant qu'elle a été forcée d'abandonner à ses 15 ans. Sa quête administrative va lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn-out, et M. Blin, archiviste aveugle. Ensemble, ils se lancent dans une improbable quête. Il s’agit de la rencontre d'une femme qui veut vivre mais ne peut pas, et d'un homme qui peut vivre mais ne veut pas. Le film aborde des sujets de société tels que le burn-out, les maladies professionnelles, l’individualisme, le hacking, les violences policières et l’accouchement sous X.

Mon avis : bonne comédie, un peu décalée mais pas trop, excellent duo d’acteurs

 

Festival en Normandie

Septembre Musicale de l’Orne - Musique classique

du 3 au 26 septembre – 4 week-ends

Voir la programmation : https://www.septembre-musical.com/

Mon avis : sans avoir eu le temps d’assister au concert, je vous communique la programmation de ce Festival qui m’a été recommandé et qui a une bonne réputation.

 

Des idées de sortie : Pensez à reserver !

  •  Opéra le Trouvère de Verdi – Rouen ( 76 )

A l’Opéra de Rouen du 24 septembre au 2 octobre

https://www.operaderouen.fr/saison/20-21/lancement-de-saison-21-22/

et sur les écrans de votre région le 2 octobre de 18 h à  21 h

L’opéra Le Trouvère est devenu l’opéra le plus populaire de Verdi avec Rigoletto et la Traviata.

C’est un opéra en quatre actes  sur un livret de Salvatore Cammarano et Leone Emanuele Bardare, d'après le drame espagnol El Trovador (1836) d'Antonio García Gutiérrez. Il fut créé au Teatro Apollo de Rome le 19 janvier 1853, puis représenté à Paris, au Théâtre-Italien, dans sa version originale, le 23 décembre 1854.

L’histoire : Azucena est fille de gitane et elle est elle-même bohémienne. Sa mère est morte.

Elle lui apparaît en songe et la tourmente pour qu’elle se venge du comte di Luna (le père). Sa fille s’exécute et va discrètement dans le château du comte. Elle vole l’un des deux fils de ce dernier et le ramène au campement. Dans un élan de folie, elle brûle son fils au lieu de l’enfant de di Luna. Elle s’aperçoit de son erreur mais trop tard ; elle décide de l’élever comme son propre nourrisson.

La  mise en scène de Clarac-Deloeuil transpose l’action. Bienvenue à Rouen en 2050 ! Le Trouvère s’élance dans la modernité sans rien perdre de son pouvoir de séduction.

La direction musicale : Pierre Bleuse

Les interprètes : Comte de Luna :Lionel Lhote
Leonora :  Jennifer Rowley
Azucena : Sylvie Brunet-Grupposo
Manrico : Ivan Gyngazov
Ferrando :Štefan Kocán
Inès : Aliénor Feix
Ruiz : Lancelot Lamotte

Avec l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie
Le 2 octobre 2021 de 18 h à 21 h , l’Opéra de Rouen Normandie vient à vous en diffusant sa nouvelle production du Trouvère en direct sur une vingtaine d’écrans de la région, en salle ou en plein air.

 

  • Concert Ibrahim Maalouf, trompettiste virtuose

Au Théâtre de l’Arsenal à Val de Reuil (27) le 19 octobre

spectacle 40 mélodies (pour les 40 ans de l’artiste)

www.theatredelarsenal.fr

 

Une oeuvre dans notre belle région !

  • Les Braves d’Anilore Banon - 2004

A la fois sculpture contemporaine abstraite de belle facture et œuvre commémorative marquante du débarquement, installée sur la longue plage d’Omaha Beach. Très belle œuvre de commande.

Située sur quatre communes (Sainte-Honorines-des-pertes, Colleville-sur-mer, Saint-Laurent-sur-Mer et Viereville-sur-mer), la longue plage qui porte depuis le Débarquement son nom de code d’Omaha Beach a été le témoin de l’épisode le plus dramatique. Il paraît légitime de l’avoir choisie pour y ériger une sculpture commémorative particulièrement spectaculaire. C’est l’artiste française Anilore Banon qui fut chargée de la réalisation d’un monument à la mémoire des 35 000 hommes qui débarquèrent ici le 6 juin 1944. La sculptrice érigea sur le sable trois immenses bouquets de plaques de métal. Alors que la plupart d’entre elles affectent des formes de voiles, ou d’ailes, la partie centrale, intitulée Debout la liberté, est dominée par deux éléments dressés verticalement, sans trace de la moindre courbure, symbolisant le courage des hommes qui se sont dressés contre la barbarie nazie. De part et d’autre de cette partie centrale, qui culmine à 9 mètres de hauteur, Les Ailes de la fraternité et Les Ailes de l’espoir disent l’élan vers un monde meilleur porté par la solidarité entre les hommes et par des idéaux humanistes.

 

Les expos du moment

  • David Hockney – Impressions 1970-2020

Les Dominicaines à Pont l'Evêque jusqu’au 26 septembre

David Hockney, grand artiste britannique âgé de 84 ans, installé dans le Pays d’Auge depuis 2019, donne à la ville de Pont L'Evêque l’occasion d’organiser une petite exposition des œuvres papier de l’artiste en collaboration avec la Galerie Lelong et la Bnf.

David Hockney est une figure majeure du mouvement "Pop Art" des années 1960 et de l'hyperréalisme, et un des peintres britanniques les plus influents du XX ème siècle.

Artiste curieux, en quête perpétuelle et intrigué par les nouveaux outils et leurs possibilités, il découvre et opte en 2010 pour l’iPad. Grâce à cet outil, il peut tenir une véritable journal visuel en parallèle de ses carnets de dessins et créer des œuvres. A découvrir dans cette exposition, un beau portrait de matelot réalisé à l’Ipad.

"Matelot Kevin Druez 2" 2009 - Inkjet printed computer drawing on paper

Edition of 30 - 60 x 41" - © David Hockney

Mon avis :  Pour ceux qui ne connaissent pas l’oeuvre du peintre, il faut absolument compléter cette visite en allant voir des oeuvres emblématiques du peintre dans les livres ou sur internet.

J’ai vu les expositions consacrées à l’artiste en 2012 au Musée du Guggenheim de Bilbao et au Centre Pompidou à Paris en 2017; elles étaient d’une grande richesse et permettaient de bien cerner le travail de ce grand artiste.

        

Exposition au Musée Guggenheim de Bilbao 2012

 

         

Exposition centre Pompidou 2017

Nous pourrons compléter notre approche du peintre à Paris au Musée de l’orangerie du 13 octobre 2021 au 14 février 2022 avec l’exposition « One year en Normandie », l’oeuvre du peintre réalisé pendant la période du confinement.

Je vous en parlerai dans la chronique de novembre. En attendant jetez un œil https://www.vogue.fr/culture/article/david-hockney-normandie-exposition-musee-de-lorangerie-paris ( cliquer sur la vidéo one year in Normandie : vue de l’atelier )

 

  • Côté Jardin, de Manet à Bonnard – Giverny

Une belle expo qui révèle la sensibilités des artistes impressionnistes et nabis face aux jardins qu'ils représentent

Au musée des Impressionismes de Giverny  jusqu’au 1er novembre

L’exposition révèle à travers une centaine de peintures, dessins, estampes et photographies, la sensibilités des artistes impressionnistes et nabis face aux jardins qu’ils représentent.

L’exposition s’articule autour de plusieurs thèmes tels que la rêverie, jardins luxuriants, espaces indécis, jeux et square ...

Mon avis : Le sujet de l’exposition fait sens au Musée des Impressionismes qui est doté d’un très beau jardin conçu pour lui dès son origine. C’est aussi une idée riche et originale d’avoir réuni des œuvres à la fois des peintres nabis tels que Maurice Denis, Edouard Vuillard et des impressionnistes tels que Monet, Bonnard, Ker-Xavier Roussel. Deux générations de peintres fascinés par les jardins.

Un coup de coeur particulier pour les petites oeuvres poétiques Jardin des tuileries d’Edouard Vuillard et Pommier en fleur de Maurice Denis, pour le gigantisme de l’huile sur toile Dans la serre d’Albert Bartholomé et pour le portrait de Monet  à la mine de plomb par Maurice Denis, d’une grande sensibilité.

Par ailleurs le Musée de Giverny est un musée agréable de part ses installations chaleureuses et sa taille humaine. Il est aussi doté d’un joli café et d’une belle terrasse dans les jardins.

 

A Paris, des expos originales !

  • L’arc de Triomphe empaqueté par Christo

A voir du 18 septembre au 3 octobre 2021

Il s’agit de l’oeuvre posthume de Christo.  Une opération en étroite collaboration avec le Centre Pompidou et le Centre des monuments nationaux. Malgré le décès de l'artiste en mai 2020, la performance est maintenue. Parmi les grands projets parisiens de l’artiste, on se souvient de l’empaquetage du Pont-Neuf à Paris. C’est au tour du monument de l’Arc de Triomphe de disparaître sous 25 000 m² tissu recyclable en polypropylène argent bleuté et 7 000 mètres de corde rouge.

Mon avis : Une démarche artistique singulière très intéressante. On pourrait aussi parler d’une curiosité à voir, à ciel ouvert, sans entrer dans un musée qui change notre regard sur l’architecture qui nous entoure.

L'artiste Christo, qui a empaqueté de nombreux monuments à travers le monde avec sa compagne Jeanne-Claude, est décédé à l'âge de 84 ans.

Intéressez vous aux œuvres marquantes de Christo et de sa femme Jeanne-Claude :

              

 

 

  • Exposition les Extatiques sur le Parvis de la Défense

Sortie famille jusqu'au 2 octobre.

Dix nouvelles sculptures contemporaines à découvrir à la Défense ainsi que la collection pérenne. Expo ludique à voir avec les enfants mais cette année malheureusement au milieu des travaux du Parvis !

 

Retour sur les festivals : à réécouter !

  • ROCKINCHAIR ( Evreux )

Benjamin Biolay – Comment est ta peine

https://www.rockinchairevreux.org/rice-benjamin-biolay/

Grand Corps Malade – Dimanche soir

https://www.rockinchairevreux.org/rice-grand-corps-malade/

De beaux textes, un bon artiste, une belle personne et une présence en concert !

Suzanne – La vie dolce

https://www.rockinchairevreux.org/rice-suzane/

  • JAZZ SOUS LES POMMIERS ( Manche )

Sophie Alour : https://www.jazzsouslespommiers.com/les-artistes-2021/

Kenny Baron Trio : https://www.jazzsouslespommiers.com/artistes_2021/kenny-barron-trio/